Les écrans

Du temps d’écran bien investi

J’ai testé des applications d’entraînement en ligne

Jessica Potsou
Latest posts by Jessica Potsou (see all)

Notre collaboratrice a essayé non pas une, mais bien trois plateformes d’entraînement en ligne ces derniers mois. Voici ses impressions.

Photo : Alexandra Tran | Unsplash

L’App Store et le Play Store possèdent tellement d’applications d’entraînement gratuites qu’il est difficile de faire un choix. Je me suis donc rabattue sur la méthode essais-erreurs pour trouver chaussure à mon pied. Comme je souhaite, en premier lieu, me remettre en forme, les plateformes d’entraînement qui offrent des cours variés m’ont particulièrement attirée.

Ma petite expérience m’a d’abord amenée à tester les applications FitHer et Seven. Déception! J’ai rapidement constaté un manque de variété dans les exercices et des lacunes du côté des explications. En plus, les entraînements m’ont semblé trop exigeants, alors que je suis pourtant une habituée de la mise en forme en tant qu’ancienne athlète en patinage artistique.

Une gagnante : FitOn

L’application FitOn, de son côté, m’a impressionnée par sa grande quantité de disciplines proposées. De la musculation au yoga en passant par la Zumba, j’ai trouvé des entraînements adaptés à tous les niveaux. Ces séances sont présentées sous forme de vidéos réalisées par des entraîneurs chevronnés.

Cela dit, les trois applis testées donnent toutes accès à un suivi, entre autres des rappels qui permettent de ne pas oublier la séance d’exercices quotidienne (ou hebdomadaire, selon la fréquence choisie). Elles permettent toutes de se fixer des objectifs simples et nous aident à les atteindre.

L’aspect social, un élément important de motivation

Fait intéressant : FitOn est conçue comme un réseau social, ce qui donne l’occasion de partager nos réussites et d’échanger des trucs et astuces avec nos proches, pourvu qu’ils y soient aussi abonnés.

Malgré tout, je trouve quand même qu’il manque quelque chose : la motivation. Alors que l’entraînement en personne permet les échanges constructifs et stimule la motivation, ces applis nous isolent devant notre écran. Ça n’a rien à voir avec un cours de Zumba au gym, où l’énergie de l’entraîneur et des autres participants et participantes m’influence.

Autre problème avec des plateformes : l’absence de vrais conseils pour corriger nos mouvements s’ils sont mal exécutés, ce qui augmente le risque de blessures. Un aspect à bien évaluer avant de se lancer!

Bien sûr, les applications d’entraînement ont leur utilité. Pour ma part, je vais continuer à leur préférer l’entraînement au gym.


PUBLIÉ LE 30/06/2021


VOIR AUSSI :
Quatre plateformes québécoises d’entraînement en ligne

Pas prêt à retourner au gym? Pas de problème!

Quel avenir pour les plateformes d’entraînement en ligne?

« Elles sont là pour rester », croit Josée Lavigueur.