Les écrans

Le média en ligne des médias en ligne

Balado : trouvez votre niche

Stéphane Berthomet

Bertrand Dumont anime Radio légumes & Cie, un balado consacré à « la culture et l’entretien des plantes comestibles ». Approchant les 10 000 téléchargements pour la première saison en 2019, le balado est passé en 2020 à plus de 24 000 téléchargements en moins de six mois… Un succès cultivé au temps de la COVID-19.

balado trouver sa niche
Illustration : leremy | Adobe Stock

Dans cette chronique, qui est la suite de celle-ci, j’aborderai trois éléments qui ont souvent une grande importance dans la réussite d’un balado.

Ne pas partir de zéro

Pour lancer son projet, Bertrand Dumont a appliqué une règle importante dans la création de tout projet : partir de soi et de son expérience.

Celui qui a été rédacteur en chef de magazines horticoles, chroniqueur à la radio et à la télévision et auteur de plusieurs livres a su utiliser à la fois ses connaissances dans le milieu de la culture et de l’entretien des plantes comestibles et son expérience dans le monde des médias.

Il s’est aussi entouré d’une équipe compétente avec une coanimatrice, Janine Ross, qui cumule plus de 25 années d’expérience dans le domaine des médias.

Pour ces deux animateurs, le balado était une façon d’élargir leur présence médiatique dans le milieu horticole, sans prendre de gros risques financiers et, comme le dit Bertrand Dumont, « sans avoir de grosses attentes ». Et les résultats ont été très positifs.  

Bertrand attribue ce succès à sa maîtrise du sujet et à la planification du projet (il avait réalisé plusieurs épisodes au moment de mettre les premiers en ligne).

Mais selon lui, au moins un autre élément a joué dans la réussite de son projet.

Être le premier…

Pour Bertrand Dumont, avoir été l’un des premiers (sinon LE premier) à traiter de la culture des légumes en balado s’est avéré un atout de taille.

Lancer un nouveau concept ou aborder un sujet qui n’avait jamais été traité — ce qui devient de plus en plus difficile à la vitesse à laquelle les balados se multiplient en ce moment — fournit l’occasion de devenir rapidement une référence et un exemple à suivre.

Et pour être parmi les premiers, il faut avoir une vision de l’avenir, c’est-à-dire avoir vu venir de loin le sujet à traiter.

C’est ce que Bertrand Dumont a fait lorsqu’il a lancé son balado en 2019 avec l’idée qu’une crise alimentaire pourrait s’installer durablement et qu’un besoin important dans l’univers de la culture individuelle des plantes pourrait alors se faire sentir.

L’effet COVID-19

En pensant son balado comme une réponse à une problématique plus grande que son sujet, Bertrand Dumont avait vu juste et, bien entendu, la pandémie de COVID-19 est venue apporter encore plus d’eau à son moulin…

Ces derniers mois ont été un franc succès d’écoute pour les fans des légumes et des fines herbes, ainsi que pour ceux qui ont vu leurs potagers envahis par une meute incontrôlable de scarabées japonais !

S’appuyant sur une solide crédibilité, tant en ce qui concerne le contenu que dans la livraison des épisodes, le balado Radio légumes & Cie est ainsi en train de connaître un joli succès en devenant l’un des leaders d’une tendance « horticulture à la maison » qui ne cesse de grandir..

Pour terminer sur cette expérience réussie, Bertrand Dumont m’a livré quelques conseils personnels, à ajouter aux enseignements à tirer de son parcours en balado.

Les conseils de Bertrand Dumont

  1. Toujours essayer d’apporter des choses supplémentaires sur son sujet.
  2. Le plaisir est contagieux : il faut partager le bonheur qu’on a à parler de ce qu’on aime.
  3. Aborder les sujets avec simplicité et rester accessible pour tous les auditeurs.

PUBLIÉ LE 22/09/2020