Les écrans

Du temps d’écran bien investi

Cinq plateformes de streaming où regarder du sport en ligne au Québec

Anders Turgeon

Vous n’avez besoin que d’une connexion à l’internet pour regarder tournois de tennis, matchs de soccer ou, bien sûr, la finale de la Coupe Stanley. La preuve par cinq plateformes de streaming offertes au Québec.

Photo : Claudio Schwarz | Unsplash

Depuis les années 2010, nos habitudes de visionnement se transforment. À cet effet, les plateformes dédiées au sport se multiplient depuis quelques années au Canada. Quelles sont les options de streaming d’événements sportifs au Québec? Et qu’en est-il de l’offre en français? Voici notre petite liste non exhaustive.

Dazn

Créé en 2015 au Royaume-Uni, ce service est offert au Canada depuis 2017, et ce, en français et en anglais. À la manière de Netflix, Dazn diffuse une multitude de parties et d’événements sportifs en tous genres et provenant de plusieurs pays. Vous pouvez vous y abonner pour 20 $ par mois ou 150 $ par année.

Vous pouvez y regarder des joutes de plusieurs ligues de soccer, des matchs de la National Football League (NFL) et de la Major League Baseball (MLB) ainsi que des tournois de tennis, de la lutte, de la boxe et plus encore. La plateforme est accessible notamment sur Roku, AppleTV et Amazon Fire TV.

RDS Direct et TSN Direct

Lancés en 2018, RDS Direct et son équivalent anglophone, TSN Direct, permettent d’accéder à RDS, RDS2, RDS Info et aux cinq canaux de TSN. Ils proposent aussi du contenu sur demande et d’autres exclusivités à ceux et celles qui souscrivent un abonnement de 5 $ par jour, 20 $ par mois ou 100 $ pour 6 mois.

Vous pouvez regarder en temps réel les émissions diffusées sur les chaînes télévisées de RDS et TSN. Ces contenus comprennent les matchs du Canadien, les séries éliminatoires de la National Basketball League (NBA), les parties disputées par les Alouettes et les tournois de tennis internationaux comme Roland-Garros et Wimbledon. Vous avez aussi accès à une programmation sur demande.

TVA Sports Direct

Créée en 2019, la plateforme de Québecor permet de regarder la programmation télévisuelle de la chaîne spécialisée TVA Sports en continu sur le web. Elle propose aussi des émissions sur demande. Les coûts? 20 $ par mois ou 200 $ par année.

Outre les matchs du Canadien et des séries éliminatoires de la LNH, vous pouvez y suivre les rencontres sportives non retransmises ailleurs, par exemple le football universitaire du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), les parties de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et les événements sportifs Red Bull.

Sportsnet Now

Ce portail, uniquement en anglais, permet de regarder en temps réel la programmation des chaînes télévisées de Sportsnet (la chaîne du même nom, Sportsnet One, Sportsnet 360 et Sportsnet World) ainsi que des émissions sur demande.

Il est possible de s’abonner à l’une des deux options suivantes : Sportsnet Now de base pour 20 $ par mois ou 16,67 $ par mois pour 12 mois ou bien Sportsnet Now+ pour 35 $ par mois ou 20,83 $ par mois pour 12 mois. La seconde donne accès à des centaines de matchs de la plateforme NHL Live, et ce, sans interruption. Dans les deux cas, vous pouvez regarder également les parties des Blue Jays et de la MLB et les championnats IndyCar, notamment.

LNH Live

Entièrement dédiée aux joutes de la LNH et offerte en français, la plateforme a été créée en 2020 par Sportsnet. L’abonnement revient à 30 $ par mois ou bien 75 $ pour l’obtention d’un laissez-passer durant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Elle diffuse en direct ou en rattrapage tous les matchs des équipes canadiennes et plus de 650 parties de celles des États-Unis. Elle transmet aussi de grands événements de LNH comme le 20e Scotiabank Hockey Day in Canada, qui a eu lieu à Yellowknife.


PUBLIÉ LE 30/06/2021


VOIR AUSSI :
Quels sont les services de streaming offerts au Québec?
diffusion en continu

Netflix, c'est bien, mais encore? Consultez notre liste (en constante évolution).

Une nouvelle loi pour encadrer les géants du streaming au pays

Aussi cette semaine: Québec aide les médias écrits et des chiffres en hausse au New York Times.

La musique en continu stagne: quelques faits

Est-ce le début de la fin pour la musique en continu?