Les écrans

Le média en ligne des médias en ligne

Pourquoi les gens partagent des contenus

37e AVENUE

En étudiant comment ses usagers ont partagé des milliers d’articles et de vidéos sur les réseaux sociaux, le site Buzzfeed a établi une typologie du partage de contenu en 2015. Ces constatations sont toujours vraies aujourd’hui, montre une récente étude.

Erik Lucatero | Unsplash

Le sondage (réalisé par The New York Times Customer Insight Group), qui s’attarde à la psychologie du partage de contenu, détaille cinq grandes catégories de facteurs qui incitent à l’action.

Pour transmettre une information qui appuie une opinion

« Informez-vous sur ce sujet parce que je considère qu’il est important. »

« Regardez ce qui vient d’arriver ; ça valide ce que je pense. Ouvrez-les yeux, réveillez-vous ! »

Pour exprimer une partie de leur identité

« Ça me ressemble tellement ! »

« Moi aussi, ça m’est arrivé. »

Pour faire cadeau d’une émotion

« J’ai ri, j’ai été ému. Je veux permettre à mes amis d’avoir la même expérience, de ressentir la même émotion. »

Pour entretenir leurs relations

« Je partage des informations parce que cela me permet de rester en contact avec certaines personnes. »

Pour se sentir utile

« J’aime savoir que mes amis vont partager une information à leur tour parce qu’elle leur apparaît essentiel. Ça me donne l’impression d’être utile. »

Quand un contenu peut activer plusieurs de ces leviers de partage, son potentiel viral est alors particulièrement élevé.

Des exemples? Mentionnons les récents témoignages de travailleurs de la santé ou de professeurs qui font le tour du web et des médias, notamment dans La Presse.

Les lecteurs relaient ce genre d’articles pour partager de l’information, certes, mais ils le font aussi en raison des sentiments que ces histoires éveillent en eux, voire afin d’alimenter la discussion avec ceux qui font partie de leur réseau.

L’envers de la médaille

Au-delà du partage de contenus, le documentaire Derrière nos écrans de fumée, offert sur Netflix depuis quelques mois, met en relief « l’impact humain néfaste des réseaux sociaux ». À méditer.


PUBLIÉ LE 21/12/2020


VOIR AUSSI :
Les tendances médias sociaux pour 2021
tendances médias sociaux

Les faits saillants du rapport annuel HubSpot/Talkwalker.

Comment choisir l’image parfaite pour les médias sociaux?
image Instagram

Une image vaut mille mots. Encore plus vrai sur les médias sociaux.

Réseaux sociaux: lequel est le plus sûr pour les marques?
brand safety

Un géant de la pub lance un nouveau classement des médias sociaux.

5 faux pas à éviter quand on gère les réseaux sociaux d’un média
réseaux sociaux média

Il ne suffit pas de relayer les derniers articles de la salle de rédaction.