Les écrans

Le média en ligne des médias en ligne

Un premier bilan pour OHdio

Patrick White

Chaque semaine, Patrick White passe en revue quelques informations sur le monde des médias, des technologies et du numérique qui méritent votre attention.


Pour recevoir chaque semaine l’infolettre de Patrick White sur les médias, abonnez-vous ici!


Radio-Canada OHdio fait le bilan de sa première année

Le service audio de Radio-Canada, OHdio, a fait le bilan de sa première année d’activités. Il propose en outre une dizaine de nouveautés en balado.

Selon les données Comscore de septembre 2020, Radio-Canada a attiré 1,16 million de visiteurs uniques sur les contenus audio sur l’application Radio-Canada OHdio et sur les sites web et mobile de Radio-Canada Première.

Pour septembre 2020, Radio-Canada a attiré 184 397 auditeurs numériques, avec un achalandage qui atteint 2,04 millions de visites. Les auditeurs numériques passent en moyenne tout près de cinq heures par semaine à écouter des contenus audio.

Seul bémol, note l’expert numérique Bruno Guglielminetti, Radio-Canada Première « rejoint environ 270 000 auditeurs par jour (PPM Radio), alors que son application rejoint 6147 usagers par jour. C’est donc seulement 2 % de son auditoire radio qui utilise son application. Il y a place à amélioration ».

Parmi les nouveautés cet automne, une première coproduction avec France Culture (La French Connection : Marseille, Montréal, New York avec Stéphane Berthomet) ; l’arrivée des balados avec Laurent Turcot et avec le duo Marianne Verville et Émile Roy, la présentation d’un spectacle de Martin Matte, le livre audio avec Dr Stanley Vollant et quelques-uns des meilleurs balados de la CBC.

> LIRE AUSSI :
La baladodiffusion a le vent dans les voiles d’un océan à l’autre

Trois nouveaux ouvrages sur les médias

Ouf ! Quelle avalanche tout d’un coup ! Trois livres québécois sur les médias qui sortent en même temps. Un moment pour faire le point sur notre industrie qui a connu une année hyper difficile, mais haletante.

Le journaliste et doctorant de l’UQAM Mathieu-Robert Sauvé a lancé le bal avec Le journaliste béluga : les reporters face à l’extinction, publié chez Leméac. L’ouvrage de 200 pages est une radiographie de l’état des médias ici et ailleurs en 2020 et inclut des données depuis la pandémie de COVID. Pas très jojo comme livre et le journaliste moyen y apprendra peu de choses, mais c’est hyper bien documenté, pertinent et utile. Mathieu Robert-Sauvé a été au fil des années journaliste à L’Actualité, Le Devoir, Québec Science et bien d’autres. Il a publié une quinzaine de livres.

> LIRE AUSSI :
Être journalise en 2020 : Face à la crise de confiance

L’animatrice Marie-France Bazzo a lancé mardi Nous méritons mieux : repenser les médias au Québec, chez Boréal. Le livre de 213 pages est un réquisitoire pour des médias québécois moins consensuels, plus libres et mordants et surtout moins prévisibles. Bref, elle veut de la qualité et du contenu à valeur ajoutée qui fera la différence pour les citoyens. Elle veut aussi une télé qui tire vers le haut et non vers le bas comme en ce moment au Québec. Visons les vraies affaires, le parler vrai et librement !

Marie-France Bazzo collabore à L’Actualité et a été longtemps animatrice à la Première Chaîne de Radio-Canada et à Télé-Québec. Elle est aussi productrice d’émissions de télévision.

> LIRE AUSSI :
Notre entrevue avec Marie-France Bazzo

Enfin, le journaliste de Québec Mickaël Bergeron a pondu Tombée médiatique aux Éditions Somme Toute.

En 232 pages, cet essai-manifeste décrit avec réalisme le déclin du journalisme culturel et du journalisme en général, remplacés par de l’infospectacle, des chroniques et les médias sociaux.  

Il réfléchit sur notre avenir et conclut à l’urgence de nouveaux modèles de financement des médias, de la diversité à bâtir dans les salles de rédaction au Québec et du rôle social des médias. Dur d’être optimiste, mais la crise des médias serait en fait une occasion selon lui pour se réapproprier l’information, un bien public.

> LIRE AUSSI :
Notre entrevue avec Mickaël Bergeron

En rafale


PUBLIÉ LE 13/11/2020