Les écrans

Du temps d’écran bien investi

Noovo Info débarque en ondes: un bilan

Patrick White

Après des mois d’attente, les bulletins de nouvelles de Noovo Info sont entrés en ondes le lundi 29 mars. Voici quelques commentaires préliminaires.

Photo : La journaliste Noémi Mercier | Noovo

Le style des bulletins de 17h et 22h est sobre et davantage axé sur les affaires publiques que sur le classique journal télévisé.  On y retrouve moins de nouvelles, mais elles sont traitées un peu plus en profondeur (souvent plus de trois minutes).

En ouverture lundi à Noovo Info : la question de la violence conjugale au Québec était au menu et la thématique du jour a été approfondie. L’entrevue serrée de Noémi Mercier avec François Legault a donné le ton. Noémi Mercier est crédible et engagée : elle ne laissera rien passer.

Décors à repenser

Le petit studio minimaliste de Noovo Info n’inspire cependant pas beaucoup. On ne sent pas l’ambiance de la salle de nouvelles. Les décors seront à repenser, selon moi.

Les invités étaient pour leur part pertinents (Yves Boisvert et Martine St-Victor lundi, par exemple). Et n’oublions pas la bonne nouvelle : les bulletins régionaux pour Québec, la Mauricie, l’Estrie et le Saguenay-Lac-Saint-Jean (animés par Lisa-Marie Blais).

J’ai d’ailleurs bien aimé les reportages venant des autres villes du réseau de Noovo, comme le dossier sur les deux décès d’enfants assassinés l’automne dernier à Wendake. Le témoignage de la mère sur le rôle de la DPJ dans ce cas était exclusif.

On a ainsi un bulletin qui se focalise sur les explications et l’analyse. J’espère qu’il y aura plus de nouvelles nationales et internationales éventuellement. Mais personne ne veut que Noovo Info soit un TVA Nouvelles ou un Téléjournal de Radio-Canada. Noovo devra se distinguer, avoir son style.

> LIRE AUSSI :
Que sont devenus les anciens journalistes de TQS?

Regard sur les cotes d’écoute

Noovo n’a pas les moyens des deux autres réseaux, qui dominent largement dans les cotes d’écoute. Les bulletin TVA Nouvelles de 17h et 18h frappent souvent le million de téléspectateurs alors que le TJ avec Patrice Roy rallie régulièrement les 400 000 ou 500 000 personnes à Montréal.

Pour la première de Noovo Info lundi, les résultats sont corrects : 85 000 personnes à 17h; 127 000 à 17h30 et 166 000 à 22h avec Michel Bherer. Au-delà de 100 000 personnes, c’est un succès, selon moi. 

À améliorer

Dans les trucs à améliorer, il y a la présentation des nouvelles brèves qui était peu convaincantes, le fait que Noovo Info n’a pas encore son propre site web distinct de Noovo.ca et, surtout, l’impossibilité de visionner les bulletins régionaux en direct sur les plateformes.

La formule du bulletin va sûrement se raffiner au fil des semaines.

Pour monétiser Noovo Info, le nerf de la guerre sera les contenus vidéos mobiles, rappelle mon collègue Jean-Hugues Roy de l’UQAM dans cette fine analyse sur l’arrivée de Noovo Info

Pour le reste, je donne la chance au coureur. Une troisième voix en information en français n’est pas de trop au Québec. Rappelons qu’on a déjà quatre réseaux anglophones à Montréal (CTV, CBC, Global et City-TV).


PUBLIÉ LE 02/04/2021


VOIR AUSSI :
Noovo Info: le défi de Bell Média au Québec

La couverture des nouvelles sur la chaîne commencera le 29 mars.

Que sont devenus les anciens journalistes de TQS?

Des nouvelles de certains des pionniers de la station.

HuffPost Québec et HuffPost Canada ferment leurs portes

C’est un jour triste pour le journalisme au Canada.

Tout le monde en parle a fait son temps

Cette émission n’est plus ce qu’elle a été.