Les écrans

Du temps d’écran bien investi

Sur les écrans de… Martine Delvaux

Pascaline David

Écrivaine et professeure de littérature à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Martine Delvaux nous suggère quelques séries et un film qui l’ont marquée. Loin d’être une accro du numérique, elle a tout de même quelques apps de prédilection pour travailler et s’informer.

Photo : Valérie Lebrun

Ce qu’elle regarde

Martine Delvaux regarde peu la télévision québécoise, d’abord parce qu’elle n’a pas la télé, mais aussi parce qu’elle est abonnée à des plateformes de diffusion anglo-saxonnes.

Série coup de cœur : « Incroyable (Unbelievable) sur Netflix. Il s’agit d’une sorte de cours 101 sur les approches à adopter auprès de victimes de violences sexuelles. C’est brillant. »

Série québécoise du moment : « M’entends-tu ? J’ai écouté quelques épisodes et je trouve ça très intéressant, notamment pour la diversité des personnages féminins et l’accent mis sur leurs voix, sur ce qu’elles ont à dire. »

M’entends-tu | Trio Orange

> LIRE AUSSI :
Notre entrevue avec Miryam Bouchard, réalisatrice de M’entends-tu?

Série canadienne : « Bienvenue à Schitt’s Creek. Je crois que cette série n’a pas été suffisamment reconnue au Québec. Les questions de genre sexué, de classe sociale y sont abordées dans des petits épisodes au format comédie de 25 minutes. C’est extrêmement intelligent et bien fait. »

Film coup de cœur : « Ammonite, un film britannique qui est passé dans le beurre après Portrait de la jeune fille en feu. Je n’ai jamais vu une telle représentation de la sexualité et l’amour entre deux femmes, qui n’appartiennent pas au monde de la bourgeoisie de surcroît. C’est très fort. »

Ses apps de prédilection

Un app pour travailler : « Final Draft, pour écrire des scénarios de film. Je l’utilise sur ma tablette, c’est génial pour m’éviter les maux de dos liés au travail sur l’ordinateur. »

Une app pour rester informée : « La Presse + et le New York Times ! »

Dans ses oreilles 

Martine Delvaux n’est pas une amatrice du format balado. « Je préfère l’image à l’audio ! »

Elle souligne toutefois l’existence d’une création numérique de qualité dont elle a beaucoup entendu parler, Les couilles sur la table. Animé par la journaliste française Victoire Tuaillon, il traite des questions de masculinité en s’adressant autant aux hommes qu’aux femmes.

> LIRE AUSSI :
Notre entrevue avec Martine Delvaux


PUBLIÉ LE 07/03/2021


VOIR AUSSI :
Des films à voir sur le site de l’ONF

Pour faire changement de Ciné-Cadeau!

Sur les écrans de… Fred Savard

Fred Savard décrit ses choix comme «old school».

Sur les écrans de… Catherine Mathys
Catherine Mathys

Voici ses plus belles trouvailles numériques des derniers mois