Les écrans

Le média en ligne des médias en ligne

Les écrans : un projet né du confinement

Le vide entourant ce confinement forcé aura permis à cette idée d’émerger : et si on créait un média en ligne pour les médias en ligne ?

Illustration : Nuthawut | Adobe Stock

D’abord, les présentations

Je m’appelle Steve Proulx. J’ai eu 43 ans en pleine crise de la COVID-19. J’ai deux filles en garde partagée, deux chiens à temps plein et je suis marié depuis juin 2019.

Depuis 2011, je suis aussi le président fondateur de l’agence de contenu 37e AVENUE.

Cette agence, basée à Montréal, rédige des contenus journalistiques pour toutes sortes de clients.

Avant de me lancer en affaires, j’ai été journaliste, chroniqueur, rédacteur en chef, recherchiste, auteur. Bref, j’ai passé l’essentiel de ma carrière à ne faire qu’une chose : écrire.

Et avoir des idées (pas toujours brillantes).

Le confinement, ou s’entendre penser

À la mi-mars 2020, quand le premier ministre du Québec François Legault a décidé de mettre le Québec sur « pause » afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus, l’agence susmentionnée s’est retrouvée — comment le dire positivement ? – avec un volume de factures à envoyer beaucoup plus facile à gérer que d’ordinaire. Mettons.

Par chance, grâce à quelques irréductibles clients et à un modèle d’entreprise qui se prête bien au télétravail, nous avons pu maintenir nos activités. Au ralenti, mais pas exactement sur « pause ».

Il n’en demeure pas moins qu’en tant que patron de cette boîte, sans les multiples feux à éteindre du temps d’avant, je me suis plus ou moins retrouvé là où j’étais alors que mon agence n’avait pas encore réellement pris son envol — c’est-à-dire avec BEAUCOUP de temps pour imaginer un million de façons de m’envoler.

Et franchement, ce n’est pas désagréable.

En plein confinement, je me suis même surpris à m’entendre penser. Suis-je le seul dans cette situation ? Je suis sûr que non.

Je me suis mis à avoir des idées… En fait, j’en ai souvent, des idées. Disons plutôt que je me suis mis à avoir des idées… et du temps pour les réaliser. Ça, c’est nouveau.



D’une idée à l’autre

Permettez-moi une parenthèse : un peu comme aujourd’hui, en 2011, l’idée à l’origine de mon agence a surgi lors d’un « creux » de travail.

J’ai alors imaginé une agence qui combinerait mon expérience en journalisme, ma formation en graphisme et mon intérêt pour l’informatique. Et j’avais du temps pour mettre en branle ma vision.

L’idée est devenue 37e AVENUE, une entreprise qui se présentait alors comme une agence spécialisée en journalisme de données (journalisme+graphisme+informatique). Cette entreprise offrait aux médias de nouvelles façons d’aborder l’information, en tirant du sens des mégadonnées et en les présentant sous forme d’infographies.

Bon, avec la crise que traversent les médias depuis quelques années et le fait que la pratique du journalisme de données est un exercice assez onéreux, mon idée de départ s’est rapidement heurtée à un cul-de-sac financier. Avant de manger mes bas, j’ai pivoté vers le marketing de contenu. Peu importe : mon idée de 2011 a tout de même été exécutée, puis elle a évolué, et elle m’a finalement permis de gagner ma vie ces 9 dernières années, en plus d’avoir créé 4 emplois et fourni plusieurs milliers de piges à de nombreux journalistes, rédacteurs et traducteurs, que je salue au passage.

Fin de la parenthèse.

Le vide entourant ce confinement forcé a donc permis à cette idée d’émerger : et si on lançait un média en ligne qui s’intéresse aux médias en ligne ?

Ça me tente d’essayer. Qui plus est, j’ai devant moi du temps pour passer à l’action.

Avant d’en parler au reste de l’équipe, j’ai travaillé dans mon coin un moment. Si l’idée devait s’évanouir aussi vite qu’elle est apparue, personne n’en saurait rien. Le reste de l’affaire a déboulé. Voici un petit making-of :

  • Le 5 avril 2020, dans un Google Document, je lançais mes premières idées pour un futur média en ligne.
  • Le 7 avril 2020, je trouvais un titre pour ce média (Les écrans). En fin de soirée, j'avais créé le logo dans Illustrator.
  • Le 9 avril 2020, dans Wordpress, ma mère me donnait un coup de main pour installer mon thème et je commençais la configuration du site et les bizounages graphiques.
  • Le 11 avril 2020, j'achetais le nom de domaine lesecrans.ca.
  • Le 13 avril 2020 en après-midi, une première version « présentable » du site était prête et je présentais le fruit de mon travail à mes collègues sur Slack. Puis, j'entamais la rédaction de ce premier billet, tout de suite après avoir regardé Un souper presque parfait.

Oui, mais Les écrans… c’est quoi ?

Question légitime. Pour l’instant, c’est surtout une ambition.

Idéalement, j’aimerais que Les écrans devienne un média en ligne rigoureux, pertinent et intéressant qui saura rallier les gens qui s’intéressent aux médias en ligne. Si la popularité du site explose, je compte ne rien faire pour aplatir la courbe.

J’aimerais y retrouver des articles utiles, des analyses fines, des chroniques, des contenus riches qui sauront informer et captiver les gens qui pensent et qui créent ce qu’on retrouve dans nos écrans.

J’aimerais donner une voix aux concepteurs d’applications, à ceux qui cherchent un modèle d’affaires pour leur balado, mais aussi à ceux qui s’inquiètent de l’omniprésence des écrans dans la vie de nos enfants ou aux conséquences des fakes news dans la bonne marche du monde.

J’aimerais que Les écrans aborde les enjeux liés à la sécurité de nos données personnelles dans les médias sociaux, au contenu québécois sur Netflix comme aux éventuelles réglementations pour empêcher les futurs présidents des États-Unis de « twitter » leurs lubies à toute heure du jour.

J’ai des ambitions pour ce média, mais, pour être franc, je ne sais pas encore comment il évoluera.

Pour l’instant, il y a ce site Web créé en 8 jours et ce billet d’inauguration. Le reste de l’aventure reste à imaginer…

Stay tuned, comme on dit !


Écoutez l’entrevue sur Mon Carnet


Steve Proulx

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *