Les écrans

Du temps d’écran bien investi

Les écrans, un an plus tard

Steve Proulx

Les écrans, le média en ligne des médias en ligne, a un an aujourd’hui! Une belle occasion de souligner le chemin parcouru par ce projet créé au tout début de la pandémie…

Les écrans

C’est donc avec ce billet, publié le 14 avril 2020, que 37e AVENUE lançait officiellement Les écrans, pompeusement baptisé « le média en ligne des médias en ligne ».

Les écrans n’était pas un projet mûrement réfléchi, disons-le ainsi. 

Il est né d’une pulsion, d’un désir de lancer un nouveau média qui parlerait des médias… en pleine crise des médias.

L’idée a germé le 5 avril 2020, et le 13 avril en après-midi, j’entamais la rédaction du premier billet…

On s’est humblement lancé dans l’aventure sans trop savoir où elle nous mènerait. Justement, où en sommes-nous un an plus tard?

Les écrans en chiffres

Durant sa première année d’existence, Les écrans a :

  • publié un peu plus de 200 articles;
  • des articles rédigés par 24 journalistes;
  • qui ont été lus par près de 25 000 lecteurs.

Au cours de cette première année d’existence, certains de nos articles ont fait jaser. 

Voici nos 5 articles les plus lus de la dernière année :

  1. Quels sont les services de streaming offerts au Québec ?

Signe que les consommateurs ont de l’appétit pour plus que Netflix, notre répertoire, en constante évolution, est le contenu le plus consulté sur Les écrans.

  1. Pourquoi j’ai mis un terme à ma carrière en journalisme

Lu près de 5000 fois, cet article de Pascaline David explore un malaise qui enfle au sein de la profession journalistique.

  1. Le Bye Bye n’est pas un service essentiel

Mon humble chronique écrite fin 2020 prouve que les critiques de la revue humoristique de fin d’année de Radio-Canada sont toujours un sport national!

  1. Qui sont les artistes ASMR québécois ?

Le succès de cet article, on ne l’avait pas vu venir. Qui aurait cru qu’une liste de youtubeurs québécois qui se spécialisent dans le chuchotement dans la langue de Félix Leclerc deviendrait le quatrième article le plus lu sur Les écrans ? On tient peut-être quelque chose.

  1. Martine Delvaux, l’antiféminisme et les trolls

La féministe Martine Delvaux n’a pas la langue dans sa poche, et son coup de gueule contre les trolls n’est pas non plus passé inaperçu.

Les gens derrière Les écrans

Dès les premières semaines d’existence du site, des alliés s’y sont greffés, et je m’en voudrais de ne pas les remercier. Merci à :

  • Jessica Dostie et Marie-Ève Shaffer, mes estimées collègues chez 37e AVENUE, qui assurent la « permanence » du site en trouvant des sujets originaux, en préparant notre infolettre hebdomadaire et en s’occupant de nos médias sociaux.
  • Stéphane Berthomet, qui a été le premier chroniqueur du site et dont les chroniques sur l’univers de la balado comptent parmi les plus lues.
  • Bruno Guglielminetti, qui nous a proposé de coproduire la balado Les écrans, qui en est déjà à son huitième épisode. Une belle aventure qui nous permet de passer du temps de qualité avec des créateurs qu’on aime.
  • Patrick White d’avoir accepté de nous laisser reprendre les textes de son infolettre hebdomadaire, ce qui nous permet d’offrir une couverture commentée, chaque semaine, de ce qui bouge dans le monde des médias.
  • Tous les journalistes indépendants, bien sûr, qui ont écrit pour Les écrans depuis un an. En particulier, nos collaborateurs réguliers : Philippe Couture, Catherine Courchesne et Pascaline David.

Les défis de l’an 2

Les écrans est un média indépendant, actuellement financé par l’agence de contenu 37e AVENUE.

Pour 37e AVENUE, lancer un média en ligne aura d’ailleurs été l’occasion de réfléchir, comme le font les médias dont nous parlons si souvent, à un modèle d’affaires pour Les écrans.

Mine de rien, maintenir en vie Les écrans dans son état actuel coûte environ 40 000 $ par année. Devrait-on vendre de la publicité ? Imposer un mur payant ?

La publicité a été écartée rapidement. D’abord, en raison de la niche que nous occupons, les revenus que nous pourrions espérer tirer des bandeaux publicitaires sont négligeables. De plus, nous aimons pouvoir offrir à nos lecteurs des articles dénués de tous ces petits bandeaux clinquants, qui sont, pour nous aussi, de réels dérangements.

D’autant plus qu’en misant sur la publicité, la tentation de créer des contenus qui ne serviraient qu’à attirer des paires d’yeux est grande. On ne veut surtout pas faire des Écrans un « piège à clics ».

Le modèle de l’abonnement est une option : on pourrait demander à nos lecteurs de payer pour accéder à certaines portions du site. Cela dit, après un an d’existence, penser convaincre suffisamment de gens de s’abonner au site est un peu illusoire. Et nous aimons que nos articles puissent être lus par tous, sans devoir « bloquer » l’accès à certains contenus aux non-abonnés.

Après y avoir réfléchi, nous croyons que le modèle des « contributions volontaires » est sans doute le plus pertinent dans notre situation.

Il s’agit simplement d’une façon pour les lecteurs de nous dire : continuez. Et c’est cohérent avec l’idée que nous nous faisons d’un média : une communauté.

Campagne de financement 2021

C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui officiellement notre campagne de financement 2021.

En 2021, 37e AVENUE continuera de financer la gestion du site. Les contributions volontaires serviront donc essentiellement à rémunérer nos collaborateurs, pour la plupart des journalistes indépendants.

Notre objectif, 15 000 $, est ambitieux pour une campagne de sociofinancement, mais il ne représente qu’une portion des coûts annuels pour maintenir le fort. Et en contribuant volontairement pour aider Les écrans à financer ses reportages, qu’il s’agisse de 5 $ ou de 500 $, vous êtes assuré que c’est de l’argent qui se retrouvera… à l’écran!

Et pour que le monde sache que Les écrans est un média soutenu par ses lecteurs, les noms des personnes ou des entreprises qui feront une contribution de 20 $ ou plus seront affichés (avec leur autorisation) sur une page spéciale du site consacrée aux contributeurs.

Au nom de toute l’équipe, je vous remercie d’avance d’aider Les écrans à poursuivre sa mission pour une autre année!


PUBLIÉ LE 13/04/2021


VOIR AUSSI :
Les écrans : un projet né du confinement
Projet COVID-19

Le vide entourant ce confinement forcé aura permis à une idée d'émerger...

Les écrans, 1er mois: jusqu’ici tout va très bien
Les écrans 1 mois

Déjà un mois que 37e AVENUE lançait Les écrans. Bilan.

État des lieux du journalisme québécois
journalisme québécois

Le journalisme québécois a connu une année sombre en 2020. Bilan.

Fred Savard en balado : vive la liberté, vive l’indépendance

L’animateur revient sur trois saisons de radio décomplexée.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *