Le média en ligne des médias en ligne

Les écrans

Le média en ligne des médias en ligne

L’art du Facebook Live en 4 conseils

Publié le 19/06/2020 | par Jessica Dostie

Les longues semaines de confinement ont-elles démocratisé la pratique des diffusions Facebook Live?

Illustration : Lepusinensis | Adobe Stock

Chose certaine, le populaire média social a connu une hausse significative de l’utilisation des « live », tant du côté des journalistes et des médias dits traditionnels que des influenceurs et des marques. Même que le nombre de vidéos vues a doublé, selon de récentes données révélées par la société de Mark Zuckerberg. Le Facebook Live est aussi un outil essentiel pour augmenter l’engagement et joindre plus facilement sa communauté, apprend-on dans cet article du Social Media Examiner.

Facebook Live ne vient toutefois pas avec un manuel d’utilisation. S’il est facile d’y créer du contenu, produire de vraies bonnes vidéos en direct sur cette plateforme demande une certaine dose de stratégie.

Comment adapter nos capsules et les rendre d’autant plus intéressantes ? Voici quatre règles d’or pour tirer notre épingle du jeu.

Créer un rendez-vous régulier

Lancer une vidéo ne suffit pas. Encore faut-il que notre communauté le sache ! Il est donc bien avisé d’annoncer à l’avance la date et l’heure de diffusion prévue. On peut aller encore plus loin et fidéliser davantage notre auditoire en créant un rendez-vous régulier, qu’il soit quotidien ou hebdomadaire. De son côté, le journaliste Mario Guevara, de Mundo Hispánico, un média hispanophone basé en Géorgie, aux États-Unis, diffuse quasi quotidiennement des capsules d’information, indique-t-il dans un article du Facebook Journalism Project.

Utiliser le bon équipement

On n’a pas besoin d’une caméra sophistiquée pour créer du contenu en direct. Un téléphone intelligent fait très bien l’affaire dans la plupart des cas. Vaut tout de même mieux stabiliser l’appareil, en utilisant un trépied, par exemple. Cela dit, toutes ces précautions seront vaines si on ne dispose pas d’une bonne connexion — idéalement à partir du Wi-Fi et non des données cellulaires, beaucoup moins stables. La clé ? Bien se préparer en amont et faire quelques tests avant de lancer notre vidéo.

Miser sur l’interactivité

Un des avantages de Facebook Live ? Voir apparaître les commentaires en direct pendant qu’on diffuse. Il est de bon ton de les intégrer à notre discours en y répondant à mesure, d’autant que l’algorithme de Facebook tend à prioriser les « contenus qui génèrent des conversations et des interactions », lit-on dans les conseils d’utilisation de la plateforme. « Quand je réponds à certaines questions, j’ai l’impression de montrer que je me soucie de l’opinion de mon auditoire », souligne pour sa part Mario Guevara.

Consulter les statistiques

Est-ce que notre contenu suscite l’intérêt ? Pour le savoir, on vérifie régulièrement nos statistiques et on s’adapte au besoin. On peut même faire des tests, par exemple en variant le type de vidéo et leur durée, puis en comparant le nombre de visionnements. Pour le type de contenu que produit le journaliste Mario Guevara, 10 minutes suffisent généralement, explique-t-il : « Dix minutes, c’est assez pour que les gens soient bien informés, mais tout de même assez court pour qu’ils puissent consommer ces contenus même s’ils sont très occupés. »


Jessica Dostie