Les écrans

Le média en ligne des médias en ligne

3031 morts, Horacio danse…

Une vidéo du directeur national de la Santé publique du Québec dansant sur une chanson rap enflamme les réseaux sociaux. Pas tellement pour les bonnes raisons.

Arruda danse
Photomontage (sans prétention)

Le directeur national de la Santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, semble beaucoup aimer sa soudaine célébrité.

Celui que l’on peut voir pratiquement tous les jours aux points de presse du gouvernement du Québec s’est d’ailleurs permis d’offrir à son public une « danse de confinement ».

Dans une vidéo rapidement devenue virale, on peut voir le Dr Arruda se déhancher avec tout le sérieux du monde sur une chanson rap. Les revenus générés par la prestation, nous dit-on, seront versés à un organisme (non identifié) venant en aide aux jeunes itinérants de Montréal.

Sur les médias sociaux, plusieurs ont trouvé l’exercice sympathique, comme Caroline Lamarre :

Mais pour d’autres, comme le chroniqueur de La Presse Patrick Lagacé le geste d’Horacio Arruda est carrément déplacé.

Depuis le début de la pandémie, ce n’est pas la première fois que le Dr Arruda fait sourciller. Si plusieurs apprécient la clarté de ses propos et sa transparence, son style coloré ne fait pas l’unanimité.

Il y a quelques jours, Le Devoir, publiait une étude maison sur la place occupée dans les points de presse par le Dr Arruda. Un article qui suggère que « l’effacement » d’Horacio Arruda pourrait être liée à son style, justement.

Selon une source gouvernementale citée par Le Devoir : « Il est très imagé, on le sait. C’est sympathique au début, mais c’est sûr qu’à mesure que tu avances dans la crise, que tu annonces des dizaines de décès, que les choses s’aggravent, ce ton plus léger a peut-être moins sa place. Il l’a vu lui-même. »

L’art du timing

Alors que le Québec vient de franchir la barre des 3000 décès liés à la COVID-19, cette « danse de confinement » du Dr Arruda a-t-elle sa place?

Le prétexte d’une « bonne cause » est-il suffisant pour s’offrir ainsi en spectacle dans un contexte où la population est en droit de s’attendre à une certaine sobriété de la part de ceux qui gèrent cette crise sans précédent?

Beaucoup d’artistes en confinement rivalisent de créativité pour nous divertir en cette période trouble.

Quelqu’un devrait peut-être rappeler au Dr Arruda qu’il n’est pas là pour divertir. Pas du tout.

S’il veut danser, après la crise, il pourra toujours s’inscrire à la prochaine saison de Révolution.

D’ici là, les clowneries, on peut s’en passer.


AJOUT (12/05/2020)

Le Refuge des jeunes se dissocie de la danse du Dr Arruda (Le Devoir)
Vidéoclip de rap : Horacio Arruda, ému, fait son mea culpa (Radio-Canada)


Steve Proulx

One thought on “3031 morts, Horacio danse…

  1. Bonsoir Steve,
    Pour une fois, je ne partage pas ton analyse de la situation. Bien qu’effectivement, son rôle soit de prévenir, et de donner l’heure juste à la population, pourquoi en-dehors de la conférence de presse quotidienne le docteur Arruda n’utiliserait-il pas des moyens différents et originaux pour retenir l’attention des Québécois, et des Montréalais en temps de confinement? C’est certain que sa prestation va faire parler et, peut-être, faire réfléchir encore plus sur le confinement encore nécessaire. Et si c’est pour une levée de fonds, pourquoi pas? Le reportage de L’actualité nous l’a présenté comme un fonctionnaire qui prend son rôle très au sérieux. Nous avons eu d’autres facettes de sa personnalité; ce vidéo en est une autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *